Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Divers » Est-on vraiment limité pour faire du bien? Peut-être, non!!

Est-on vraiment limité pour faire du bien? Peut-être, non!!

AU FIL DU TEMPS (Articles publiés)


Quelquefois, nous pouvons nous décourager en disant que nous sommes limités et que nous ne pouvons pas faire quelque chose de bon. Nous disons que nous n’avons pas de moyens financiers, nous sommes loin, nous n’avons pas de forces, nous ne pouvons pas être écoutés, et beaucoup d’autres motifs encore. Lisez cette petite histoire.

"Va planter les pommes de terre"

« Papa, va planter les pommes de terre! »

Un vieil homme vit seul dans une ville américaine .
Son seul fils était en prison . Le vieil homme a écrit une lettre à son fils

« Cher fils ,
Je me sens assez mal , car il semble que je ne serai pas capable de semer des pommes de terre cette année . Je suis juste trop vieux pour labourer le terrain. Si tus étais ici, tous mes problèmes seraient résolus . Je sais que tu labourerais le terrain pour moi si tu n’étais pas en prison .
Ton amour, ton papa. »

Peu de temps , le vieil homme a reçu ce télégramme :
«Pour l’amour du ciel , papa , ne creuse pas le jardin ! C’est là que j’ai enterré les ARMES À FEU! !

À 4 heures du  lendemain matin , une douzaine d’ agents du FBI et des policiers locaux ont débarqué chez le vieux et ont déterré tout le jardin sans trouver de canons: ils ne laissèrent aucune petite portion de terre qui ne fut creusée.

Confus , le vieil homme a écrit une autre note à son fils en lui disant ce qui s’était passé , et lui demanda ce qu’il faut faire ensuite .
La réponse de son fils était : « Allez-y et plantez vos pommes de terre , papa . C’est le mieux que je pouvais faire pour vous depuis la prison . « 

Que pouvons-nous en apprendre?
Peu importe où que vous soyez dans le monde , sachez que vous avez le pouvoir de tout changer.
Sachez que vous avez une solution à tout , même en étant à l’autre bout de la rive. Seulement, il faut savoir ouvrir les yeux.

En effet, « le fils savait que tout ses gestes depuis la prison étaient contrôlés par la police et il savait que quand il parlerait d’armes, la police interviendrait ». Comme ça, les agents de la police ont préparé du terrain pour le pauvre papa, croyant chercher des armes qui n’y étaient pas.

Si je nohahera!!!

(d’après Voice of Congo)


Un commentaire

  1. Jean-Claude MANARIYO dit :

    Eka si we wohahera kweli ! Uratwishe !

    J'aime

Voulez-vous soumettre un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Quelques données (Diocèse Ngozi)

Ici, données sur le Diocèse de Ngozi

Eglise Cathédrale de Ngozi

%d blogueurs aiment cette page :