Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Méditations » Homélies » L’Esprit Saint nous aide à vivre pleinement notre vie chrétienne. Accueillons et écoutons-le.

L’Esprit Saint nous aide à vivre pleinement notre vie chrétienne. Accueillons et écoutons-le.

AU FIL DU TEMPS (Articles publiés)


A LambertL’Esprit saint est le grand protagoniste de la vie chrétienne. C’est Lui qui anime la vie de tout chrétien. Vivre de sa vie ne signifie pas vivre désincarné, indifférents aux évènements de l’histoire de chaque jour. L’Esprit Saint ne nous enlève pas d monde réel ; au contraire, Il habite le cœur des évènements quotidiens, en les mettant en relation avec Dieu, auteur de l’histoire. Tout ceci pourrait sembler abstrait, n’est-ce pas ?

Les fonctions de l’Esprit Saint selon l’Evangile de ce jour.

Dans le passage de l’Evangile que nous lisons en ce sixième dimanche de Pâques, Jésus lui attribue des rôles entre autres : enseigner et rappeler : « l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit ». Puisqu’il enseignera, l’Esprit Saint insère son action dans la continuité de l’enseignement et la révélation faits par Jésus, portant à en comprendre la profondeur et l’extension. Puisqu’il fera souvenir, il ne rappellera seulement à la mémoire, mais fera revivre les paroles de Jésus dans le cœur des croyants en les rendant vives et actuelles dans la vie quotidienne, en les rendant chair de la chair du chrétien.

Les effets de la présence de l’Esprit Saint.

Par l’action de l’Esprit Saint, la Sainte Trinité prend demeure dans la vie du croyant, et l’insère dans la même relation d’amour qui la caractérise (Cfr Jn 14,23). Dieu Trinité habite le cœur du croyant et le rend capable d’aimer Dieu avec le même amour dont il est aimé par Dieu.

Ainsi, la vie religieuse n’est plus seulement une somme d’activités plus ou moins dévotes, morales, des activités déconnectées entre elles qui visent à accumuler des mérites. Ceci risquerait de créer la peur de ne pas faire assez de prestations devant Dieu. Et, malheureusement, il y a des personnes qui sont dans cette logique et on les entend dire : Père, je ne vois pas vraiment que je fais assez pour aimer Dieu(…), Je voudrais aller au delà, mais il me semble que je fais vraiment peu… En ce sens, que ferait un malade sur le lit d’hôpital ? Et les handicapés ? Sont-ils moins habités par Dieu ? Je ne pense pas !

Esprit-SaintAvec l’Esprit Saint, la vie est animée par sa présence : elle est spirituelle ! Les actes qui, pour les uns, sont une accumulation de mérites, deviennent expression de l’amour, des occasions par lesquelles se manifeste l’amour (et non des occasions de prouver qu’on aime). Ceci nous fait passer de la logiques des prestations à celle de l’observance de la Parole de Jésus (Jn 14, 23). Il ne s’agit plus de faire ici et là des actes plus ou moins chrétiens, mais de se laisser imbiber de la parole dans notre vie entière. Que pensons-nous quand nous « récitons » des prières, souvent avec la peur au cœur d’omettre un mot ? Quand nous sommes pris par des conflits de devoir, comme par exemple prier et devoir rendre service à quelqu’un qui en a besoin ? Nous rappelons-nous la parabole du bon samaritain et ceux qui devaient rendre des services aux temples (le lévite, le prêtre) ?

La vraie paix est don de l’Esprit du Ressuscité.

En outre, la présence de l’Esprit Saint instaure un climat de paix dans la vie du chrétien et de la communauté chrétienne, non pas celle du monde, mais celle qui nous vient de Dieu. Existe-t-il une différence entre les deux ? Bien sûr ! La paix de Dieu n’est pas une simple tranquillité ou accalmie qui dérive des négociations ou de l’équilibre des forces en jeu. Si nous situons les mots de Jésus dans leur contexte, nous nous rappelons qu’il les a prononcés avant sa passion. Il donne sa paix quand il va affronter la violence et l’injustice (un procès à peine capitale qui ne dure même pas 24 heures !) et l’épreuve de la mort. Cette paix ne signifie donc pas l’absence de difficultés, de contrariétés de la vie, des conflits,… Il s’agit plutôt de la confiance totale en Dieu, en ce Dieu qui réalise ses promesses, ouvrant des voies de sortie même là où nous ne les attendons pas. Nous nous garderons alors de chercher les réponses comme nous les voulons et où nous les voulons, mais de rester toujours à l’écoute des motions de l’Esprit Saint. Il s’agit de la confiance d’être dans de bonnes mains. Le pape François ne cesse de nous exhorter à ne jamais nous laisser voler notre espérance, et c’est important, cela.

L’Esprit Saint est artisan du discernement et de la communion.

C’est cette paix qui a alors conduit les discussions des apôtres, au sujet des exigences de la foi à vivre dans des contextes différents. Avec l’Esprit Saint, ils ont su trouver des réponses à ce qu’ils ne comprenaient pas de la même manière : concilier la foi hébraïque et l’ouverture missionnaire aux païens. En effet, comme je le disais, la foi n’est pas seulement une somme d’activités qu’il faut accomplir, pour gagner le ciel. C’est le contraire : ce qui m’habite s’extériorise dans les actes que je pose, quand bien même ils sont moins nombreux, puisque leur valeur n’est pas proportionnelle à leur somme, mais au cœur qui me les fait poser. Nous n’échappons pas à une question ? Dans nos différences de compréhension des choses, comment nous comportons-nous ? Est-ce que nous prions l’Esprit Saint, qui est auteur de la paix intérieure et qui m’aide à écouter les autres ? à les comprendre ? à bâtir un monde meilleur avec eux ? Est-ce que nous nous jugeons capables de chanter ensemble les mots du psaume responsorial (qui est notre réponse à la parole de Dieu écouté) en disant : « que les peuples te rendent grâce, ô Dieu, qu’ils te rendent grâce tous ensemble » sans exclure personne ? N’y a-t-il pas des personnes avec lesquelles je ne peux rien construire ? Si tel devait être le cas, je dois me demander si j’accueille vraiment l’Esprit Saint dans ma vie.


Un commentaire

  1. jimmy dit :

    Ces réflexions sont très pertinentes. Courage. Allez de l’avant.

    J'aime

Voulez-vous soumettre un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Quelques données (Diocèse Ngozi)

Ici, données sur le Diocèse de Ngozi

Eglise Cathédrale de Ngozi

%d blogueurs aiment cette page :