Évangéliser les aréopages modernes.

Accueil » Méditations » Homélies » « Donnez-leur vous-mêmes à manger ». L’Eucharistie est « don et responsabilité « .

« Donnez-leur vous-mêmes à manger ». L’Eucharistie est « don et responsabilité « .

AU FIL DU TEMPS (Articles publiés)


«A LambertAujourd’hui pour le cœur d’un chrétien, c’est le plus grand jour, car l’Eglise, après avoir fêté le Jeudi Saint l’institution de l’Eucharistie, veut à présent exalter cet auguste Sacrement, en nous incitant tous à l’adorer sans limites. «Quantum potes, tantum aude…», «ose tout ce que tu peux»: ainsi nous invite saint Thomas d’Aquin dans un merveilleux hymne de louanges à l’Eucharistie. Cette invitation résume admirablement quels doivent être les sentiments de notre cœur devant la présence réelle de Jésus-Christ dans l’Eucharistie. Tout ce que nous pouvons faire est peu de choses pour correspondre à un don de soi si humble, si caché, si impressionnant. Le Créateur des cieux et de la terre se cache sous les espèces sacramentelles et s’offre à nous comme aliment de nos âmes. C’est le pain des anges et la nourriture de ceux qui sont en chemin. Pain qui nous est donné en abondance, comme nous fut distribué sans mesure le pain miraculeusement multiplié par Jésus, afin d’éviter le dépérissement de ceux qui le suivaient: «Tous mangèrent à leur faim, et l’on ramassa les morceaux qui restaient: cela remplit douze paniers» (Lc 9,17).

Du Jeudi Saint à la résurrection,… et dans notre vie.

Aujourd’hui, l’Église revit le mystère du Jeudi Saint à la lumière de la Résurrection. Le Jeudi Saint également, a lieu une procession eucharistique, au cours de laquelle l’Église répète l’exode de Jésus du Cénacle au mont des Oliviers: l’Église accompagne Jésus au mont des Oliviers: l’Église orante éprouve le vif désir de veiller avec Jésus, de ne pas le laisser seul dans la nuit du monde.

Corpus DominiEn la fête du Corpus Domini, nous reprenons cette procession, mais dans la joie de la Résurrection. Le Seigneur est ressuscité et il nous précède. La force du sacrement de l’Eucharistie va au-delà des murs de notre Église. Dans ce Sacrement, le Seigneur est toujours en marche vers le monde. Cet aspect universel de la présence eucharistique apparaît dans la procession de notre fête. Nous portons le Christ, présent dans la figure du pain, dans les rues de notre ville. Nous confions ces rues à sa bonté.

Le Christ est, en personne, la bénédiction divine pour le monde. Que le rayonnement de sa bénédiction s’étende sur nous tous! Que nos rues soient les routes de Jésus! Et ceci répond à la tentation actuelle de reléguer la foi à la sphère privée. Plus ou moins, nous sommes touchés et conditionnés par cela, chaque fois que nous avons honte à manifester notre foi en publique: on ne fait pas de signe de la croix avant de manger puisqu’il y a ceux qui ne partagent pas le même foi, on ne voudrait pas apparaître sur des images en train de prier,…

Don et responsabilité

Face à cet amour surabondant, une réponse de circonstance devrait être impossible. Un regard de foi, attentif et profond, sur ce divin Sacrement, ouvre nécessairement sur une oraison reconnaissante et sur l’ardeur du cœur.

Un bref examen de conscience nous aidera à discerner ce que nous devons faire pour traiter Jésus dans le Saint-Sacrement avec plus de délicatesse: la propreté de notre âme, qui doit toujours être en état de grâce pour le recevoir; la correction de notre tenue pour nos célébrations (en certains endroits du monde, on est obligé de rappeler que l’on doit bien se vêtir pour participer à la messe!) comme marque visible de notre amour et de notre révérence; la fréquence avec laquelle nous nous souvenons d’aller le recevoir ou de lui rendre visite dans le Tabernacle… Nos preuves d’affection envers le Seigneur dans l’Eucharistie devraient être innombrables. Luttons pour recevoir et traiter Jésus-hostie avec la pureté, l’humilité et la dévotion avec lesquelles sa Très Sainte Mère l’a reçu, avec l’esprit et la ferveur des saints.

Le même examen de conscience nous met en face de notre responsabilité: « donnez-leur vous même à manger ». Devant la requête réaliste des apôtres qui constatent qu’il est tard, que l’endroit est désert, Jésus surprend en leur demandant de pourvoir aux besoins de la foule. Ces apôtres n’hésitent pas à mettre à disposition tout ce qu’ils ont et sont même prêts à aller acheter autre chose. A la fin c’est Jésus qui donne, mais ils doivent jouer leur part: organiser les gens en des groupes en des communautés à taille humaine et qui évitent l’anonymat, recevoir de Jésus et distribuer, veiller à ne rien gaspiller (penser au le demain, aux autres,…).

C’est en ceci que nous comprenons les avertissements de Saint Paul aux Corinthiens. Il appelle au sens de la communauté, à être sensible aux besoins de l’autre. En effet. En ce temps-là, certains venaient aux célébrations étant rassasiés alors que d’autres souffraient de la faim. C’est pour cela qu’il rappelle que celui qui participe à l’Eucharistie en fermant les yeux sur les besoins de son prochain mange sa condamnation, parce qu’une vraie célébration appelle à la cohérence (voir 1Co11,28-29). Il doit y avoir continué entre ce que l’on célèbre et ce que l’on vit quotidiennement.

Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, tu nous as laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d’un si grand amour les mystères de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. Amen.


Voulez-vous soumettre un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Quelques données (Diocèse Ngozi)

Ici, données sur le Diocèse de Ngozi

Eglise Cathédrale de Ngozi

%d blogueurs aiment cette page :