Évangéliser les aréopages modernes.

Accueil » Méditations » Homélies » Qui est Jésus ? Qui sommes-nous? Questions indissociables pour nous les chrétiens.

Qui est Jésus ? Qui sommes-nous? Questions indissociables pour nous les chrétiens.

AU FIL DU TEMPS (Articles publiés)


La question que Jésus pose à ses disciples constitue le noyau central des Evangiles et l’interrogation des hommes et femmes de tous les temps. Hérode se posait la même question: « Qui est celui-ci? » (Lc9,9). Les disciples lui rapportent ce que pensent l’opinion publique à son sujet, et d’une manière unanime, celle-ci lui reconnait un caractère particulier : un homme de bien, un homme de Dieu, un prophète. Pourtant? Ces réponses manquent quelque chose d’essentiel : elles évoquent toutes des choses du passé, un passé merveilleux. Elles sont incapables de s’ouvrir au futur, à la nouveauté, elles ne rendent pas capables « d’élever les cœurs » et de « les tourner vers le Seigneur », comme nous le répétons à chaque célébration eucharistique qui actualise pour nous le mystère de notre rédemption. Que de fois nous sommes restés prisonniers du passé! Quand les choses allaient encore bien! S’est-elle éteinte d’âge en âge, la Parole? L’amour du Seigneur pour nous, a-t-il donc disparu? Ainsi s’interroge le psalmiste.

Élevons notre cœur! Nous le tournons vers le Seigneur.

M'aimes-tuJésus ne se contente pas de ceux que les apôtres rapportent des autres, il veut entendre leur position. En effet, il est facile de tricher en cet examen à question unique: pour vous, qui suis-je ? La réponse. Nous la connaissons! Beaucoup de livres ont été écrits et continuent d’être écrits. Nous avons des films qui nous relatent et représentent la vie et les œuvres du « Jésus de Nazareth »,…Et tous cela, même les croyants des autres religions non chrétiennes peuvent bien en rendre compte.

Quant à nous, nous faisons la Profession de foi chaque dimanche et les jours de solennité. La partie christologique est la plus développée de notre Credo:  » Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, … et son règne n’aura pas de fin ». Nous le savons bien. Est-ce la réponse que Jésus attend de nous? Bien sûr ! Nous devons savoir décliner notre identité, notre credo. Quand j’enseignais la dogmatique à l’école catéchétique de mon Diocèse, j’ai toujours posé cette question, à côté des autres questions qui concernaient la matière vue en classe. Mais elle est insuffisante. Si on en restait là, on aurait « triché ».

Je crois! J’y crois. Je vis conséquemment.

Devant la « prétention » de Jésus, celle d’être Dieu, il nous faut prendre position. On ne peut se contenter de ce que disent les autres, de ce que nous avons lu, étudié,… La question fondamentale est celle de notre foi. Est-ce que je crois? Est-ce que j’y crois? Et si j’y crois, suis-je cohérent dans ma vie de disciple? Et cette dernière question devient importante puisque je dois savoir qui je suis devenu, de part mon baptême qui a transformé mon histoire et ma vie, comme nous le lisons dans la deuxième lecture de ce jour.

Nous avons de plus en plus besoin de repenser le lien entre notre profession de foi et sa réalisation dans la vie concrète de chrétiens dans un contexte qui oscille entre des dévotions souvent privées de contenus et l’érudition pauvre d’assise évangélique. C’est ici l’origine de la crise : un spiritualisme sans vrai contenu (Jésus est Dieu ? C’est beau! C’est trop ! Qu’est-ce que cela change?) et un activisme sans base en Dieu (je vais faire le bien, pas besoin d’aller prier, même ceux qui y vont ne sont pas si meilleurs que les autres !).

Cette crise entre Jésus et ses disciples, les évangiles synoptiques la situent au cœur de la confession de Pierre à Césarée où Jésus interroge : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous qui suis-je ? » (Cf. Mc 8, 27-33 ; Mt 16, 13-22 ; Lc 9, 18-22).

Comme les disciples, nous sommes, nous aussi, invités à nous positionner. Jésus est-il pour nous le Fils de Dieu ou bien un prédicateur comme tant d’autres ? Est-ce que nous le considérons comme étant le seul capable de répondre à notre soif de bonheur parce que nous reconnaissons en lui la Parole divine de vie éternelle ? Au fond, être chrétien, n’est-ce pas se remettre chaque jour face à ces questions pour confesser à la suite de saint Pierre : « A qui irions-nous Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle ! » Comment le savoir?

Prier pour croître dans la connaissance de notre identité de disciples de Jésus.

Après la profession de foi de Pierre, Jésus peut alors commencer la catéchèse sur son rejet de la part des responsables religieux, sa mort et sa résurrection. Les disciples ne le comprennent pas directement, ils devront le comprendre progressivement. Ils doivent accepter la loi de la croissance. Ils ne doivent pas céder à la tentation du « tout et tout de suite », comme il en est de nous jours.

La prière est le lieu privilégié pour se mettre à l’école de notre Maître. Il n’est pas indifférent que cet épisode s’inscrit dans un cadre de prière : « Jésus priait avec ses disciples », nous dit Saint Luc. Oui, dans la prière, on écoute et on apprend à connaître Jésus. Et alors, nous pouvons savoir qui nous sommes: ses disciples. Notre mode de vie donc se reçoit et se modèle à Jésus. Nous pouvons alors entrer dans le plan de Dieu, même si celui-ci devait emprunter des chemins rudes et arides, ceux de la souffrance, de la croix, de la mort. Nous pouvons alors nous mettre derrière Jésus.

Se mettre derrière Jésus, c’est accepter que Dieu soit Dieu, et ainsi se purifier des nos idées (souvent idolâtres) qui déforment Dieu et lui opposent des concurrents : la volonté humaine rebelle au plan de Dieu. Il nous faut donc la conversion du cœur et apprendre de Jésus à accepter la croix, scandale et stupidité pour la mentalité mondaine, sagesse selon l’Evangile.


Un commentaire

  1. […] avoir parlé de l’identité du disciple (qui vient de celle de son Maître, comme on le disait il y a quelque jours), Saint Luc nous parle aujourd’hui du devoir principal que doit assumer le disciple : la […]

    J'aime

Voulez-vous soumettre un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Quelques données (Diocèse Ngozi)

Ici, données sur le Diocèse de Ngozi

Eglise Cathédrale de Ngozi

%d blogueurs aiment cette page :