Évangéliser les aréopages modernes.

Accueil » Méditations » Homélies » Entrer par la porte étroite: urgence de nous convertir et de nous engager pour le Royaume des Cieux.

Entrer par la porte étroite: urgence de nous convertir et de nous engager pour le Royaume des Cieux.

AU FIL DU TEMPS (Articles publiés)


«Et il allait par les villes et par les villages, enseignant»,…

porte étroiteJésus est venu pour le salut de tous. La perspective universaliste du « Trito-Isaïe » que nous entendons dans la première lecture trouve sa réalisation en la personne de Jésus-Christ. En effet, il ne visitait pas seulement les petites localités, comme font ceux qui veulent tromper les esprits simples, ni seulement les villes, comme ceux qui veulent se faire valoir et cherchent la gloire qui vient des hommes; mais il allait partout, comme le maître de tous les hommes, comme un père dont la providence s’étend à tous ses enfants. En visitant les villes, il n’évite non plus la ville de Jérusalem, par crainte des accusations des docteurs, ou de la mort qui pouvait en résulter, car l’Évangéliste fait remarquer: «il se dirigeait vers Jérusalem». Le médecin, en effet, doit surtout sa présence et ses soins aux endroits qui contiennent un plus grand nombre de malades. Moi qui suis pasteur, responsable de communauté, quels sont mes lieux privilégiés de fréquentation? Quels sont mes critères de choix de ces lieux? Moi, fidèle de l’Eglise, quelles sont les fréquentations, mes « cercles d’amitiés » et selon quels critères je les établis? Ai-je cette préoccupation de Dieu qui ouvre son salut à tous? Vraiment à TOUS?

«Or, quelqu’un lui demanda: Seigneur, n’y aura-t-il qu’un petit nombre qui soient sauvés ?» La question arrive puisque La présence de Jésus lui-même donne  occasion et contexte. Il avait précédemment parlé de l’arbre aux branches ombrageux pour les oiseaux du ciel, ce qui laissait croire qu’ils seraient nombreuses ceux qui arrivent /arriveront à l’ombre du salut de Dieu.

Dans sa « marche » vers Jérusalem….

chemin-croixLuc y revient : Jésus est «en route» vers la ville sainte…où nous savons ce qui va se passer. Jésus «voyage». Il n’est pas figé. Il marche ! Ce mot est utilisé 88 fois par Luc, compagnon de saint Paul, ce grand voyageur. La vie chrétienne est aussi un voyage, une marche en avant. Et moi, suis-je figé, arrêté, immobile ? Est-ce que je souhaite une Église figée, arrêtée, immobile ? Le Pape François dit qu’il préfèrerait une Eglise « accidentée », qui court le risque de tomber parce qu’elle est sortie, plutôt qu’une Eglise soucieuse de sa sûreté et qui rouille de l’intérieur. L’histoire avec son évolution fait partie du plan de Dieu. Ce «temps» est créature de Dieu. Jésus s’est inséré dedans. Il ne l’a pas arrêté. «Je suis avec vous aujourd’hui jusqu’à la fin du monde.»

Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ?

Si cette préoccupation était du temps de Jésus, on ne peut pas dire que notre temps n’en soit pas concerné. La tentation de réserver des places aux paradis existe bel et bien, pour nous, pour les nôtres,… Qu’avons-nous à l’esprit chaque fois que nous divisons le monde, nos sociétés en deux: le « NOUS » identifié évidemment à ceux qui font le bien, qui ont les qualités, et « LES AUTRES » qui ne font que se tromper,… N’est-ce pas un mode de se réserver des postes aux premiers rangs du paradis? N’est-ce pas une manière confiner Dieu dans notre espace restreint et le modeler à notre image et ressemblance? Alors tout devient sûr, nous sommes rassurés! Mais Jésus change de tonalité du discours.

Qualité plutôt que quantité et nombre. Effort, responsabilité.

Ce qui intéresse Jésus n’est pas le nombre de ceux qui seront sauvés. Plutôt l’engagement de ceux qui veulent être sauvés. Par sa croix, sa mort et sa résurrection, Jésus nous a objectivement sauvés. Il faut notre part pour ce qui est objectif devienne mien, nôtre, donc subjectif. La curiosité sur le nombre des élus trahit une recherche de sécurité qui pourrait être très malsaine : si tout le monde va au ciel, pas besoin de s’en tracasser… Et s’il n’y en a que très peu, pourquoi alors prendre ce risque de nous engager dans des choses qui ne sont pas sûres, rassurantes?

Jésus ramène ses auditeurs à leur responsabilité : «Au lieu de discuter de manière intellectuelle, mettez-vous concrètement à «entrer» dans cette vie éternelle… il s’agit d’entrer! Ceci n’est pas une menace, mais une exhortation. Jésus laisse donc l’imprécision, renvoyant chacun à la décision qu’il doit prendre, et affirmant que «c’est sérieux». Jésus ne veut pas «rassurer», il veut rendre «responsable»: « efforcez-vous »! C’est question de vie.

En effet, le mot grec que nous traduisons par «efforcez-vous» est le verbe violent «agonizesté» qui signifie littéralement «battez-vous pour entrer». Le mot « agonie » en français vient de la même racine : c’est l’ultime combat de la vie. Pour offrir le salut à «tous» les hommes, Jésus s’est «battu» le premier, à Gethsémani et au Golgotha. Il ne nous donne pas un conseil qu’il ne veut mettre en pratique lui-même. Il disait, dans un autre passage, que «seuls les violents s’emparent du Royaume des cieux» (Mt11,12; Lc16,16). Engagement donc pour le combat de la vie.

Pour gagner le ciel, quel est donc mon combat à moi ? Sur quel point précis ai-je à lutter, dans la situation qui est la mienne, avec le tempérament particulier que j’ai, en surmontant les conditionnements et contraintes qui pèsent sur ma vie. Est-ce que je m’efforce? Dieu ne se préoccupe pas de mes résultats qui pourraient me tromper, mais l’engagement. En effet, ceux qui ont mangé et bu en sa présence, et plusieurs fois, ceux qui l’ont écouté dans les célébrations, ont-ils cru à cela? « Présence » est-elle synonyme de « syntonie« , de « intimité« ? Mais il y a aussi des « présents de corps et absents d’esprit »!

Urgence de conversion de notre part. Dieu veut nous sauver, veut sauver tous.

Dans la suite de cet épisode, la situation violente se poursuit : la porte, qui était étroite, devient maintenant une porte «fermée». L’invitation à entrer était urgente : le temps presse, demain il sera trop tard… c’est dès aujourd’hui qu’il faut «entrer dans le Royaume». Oui, un jour, pour moi aussi, il sera trop tard. Combien de temps me reste-t-il ? Il faudrait que nous vivions chaque jour, comme si c’était le dernier.

Cependant, la volonté de Dieu de sauver tout le monde ne disparaît pas. En effet, le récit semble se clôturer sur la porte fermée, mais, comme d’un coup, se rouvre: on viendra de l’Orient et de l’Occident, du Nord et du Sud (Cfr Lc 13, 29-30). C’est la même situation d’Isaïe 66, 18.20. Ne nous y trompons pas: one peut se baser sur des privilèges non-fondés d’appartenir uniques à tel groupe, d’avoir fait ceci ou cela, si ceLa n’a pas été cette ouverture d’esprit, cette conversion à la vision et au projet de Dieu qui nous sauve, et qui sauve TOUS. C’est urgent! C’est question de vie!


3 commentaires

  1. […] Entrer par la porte étroite: urgence de nous convertir et de nous engager pour le Royaume des Cieux… […]

    J'aime

  2. HAVYARIMANA Jean Claude dit :

    Muradushirirako le deroulement de la messe mu Kirundi. Hari aho abakirisu b abarundi hanze badusaba imisa ndundi bikatugora kuronka l ordre de la messe kuko bisaba kubisaba ku bari mu Gihugu ngo babirungike apres scanning

    J'aime

  3. […] invités. Il partage la vie de son peuple, la vie de TOUS, la vie des gens de tous les conditions. Nous le disions déjà dimanche passé. Il n’est pas celui que nous pourrions imaginer toujours en opposition avec ceux qui ne […]

    J'aime

Voulez-vous soumettre un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Quelques données (Diocèse Ngozi)

Ici, données sur le Diocèse de Ngozi

Eglise Cathédrale de Ngozi

%d blogueurs aiment cette page :