Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Méditations » Homélies » Jésus nous invite à savoir opérer des choix prioritaires dans notre vie chrétienne.

Jésus nous invite à savoir opérer des choix prioritaires dans notre vie chrétienne.

AU FIL DU TEMPS (Articles publiés)


Un jour, un professeur entre dans une classe, soucieux d’enseigner à ses élèves l’importance d’établir des priorités dans la vie. Il prit un flacon dans lequel il mit quelques balles de tennis de table (ping pong) jusqu’à le remplir (qu’aucune ne pouvait y être ajoutée). Il demanda aux élèves si le flacon était plein et ces derniers répondirent par l’affirmative. Il prit ensuite un petit sac de cailloux qu’il versa dans le flacon aux balles de tennis de table, et ces cailloux y trouvèrent de la place. Il reposa la même question : le flacon est-il-plein ? Oui, répondirent-ils en chœur. Il y ajouta du sable et ce dernier eut place aussi entre les balles et les cailloux. Même question ! même réponse ! Enfin, il prit une bouteille de bière, la décapsula et versa un peu de bière dans le flacon : il y avait toujours de la place pour les liquides. Même question, même réponse !

Comment est-ce possible ? Le professeur expliqua : les choses et les évènements ne peuvent pas avoir la même place dans notre vie : la famille, le travail, les choses matériels dont nous nous servons, les moments de détentes, etc. Si nous mettons du sable en premier dans le flacon, nous n’aurons pas de place pour les cailloux et les balles de tennis ; ainsi dans la vie : si nous dépensons notre temps dans de petites choses, nous n’en aurons plus pour les choses importantes de la vie. Nous devons prêter attentions sur les éléments cruciaux que nous pensons constituer notre bonheur. Donnons priorités aux choses importantes, établissons nos priorités,… le reste n’étant que du sable.

– « Professeur, que représente la bière ?», demanda un élève.
– Je suis content que tu poses une telle question : si remplie que soit ta vie, tu ne dois pas non plus manquer d’occasion pour une bonne bière avec un ami. C’est une réponse extrêmement importante pour notre temps caractérisé par un individualisme à outrance, où il y en a qui ne pensent qu’à eux-mêmes, et n’ont plus de temps pour la famille, les enfants, encore moins, les inconnus qu’on rencontre sur nos routes et sur nos place.
Aujourd’hui, Jésus nous demande de savoir opérer nos choix, nos priorités. Ce vidéoclip (ci-haut joint) nous le dit mieux. Rien d’autre ne doit prendre la première place, celle de Dieu, de la relation que nous avons avec Lui, de la mission qu’Il nous confie. Les relations familiales, professionnelles, …. sont importantes et ont un sens si et seulement si nous savons leur trouver un fondement et un lubrifiant : notre relation avec Dieu. C’est alors que notre vie change (nouvelle vie de baptisés comme nous le méditions de par la deuxième lecture); nous savons donner du prix et de la place à chacun et à tous, nous savons bien collaborer avec les messagers de Dieu qui nous transmettent les grâces et les bénédictions divines.

C’est ce que nous retrouvons dans la première lecture de ce dimanche. Dieu a toujours eu besoin de collaborateurs dans son merveilleux dessein de nous sauver. Même aujourd’hui, Il nous appelle à collaborer à son œuvre, au service de nos frères et sœurs et c’est cela qui doit être notre priorité, ou mieux, le fil de trame qui doit traverser toutes nos activités et nos relations. Nos communautés ont aussi besoin des gens qui annoncent l’Evangile à temps plein et nous devons tous leur prêter main forte, dans leurs besoins matériels et spirituels, puisqu’ils sont au service de la communauté que nous formons, en tant que baptisés (cfr deuxième lecture). Cette communauté nouvelle va au-delà des liens de sang, des liens professionnels, etc.

La première lecture d’aujourd’hui nous montre un exemple de gratuité dans ce service et cette assistance et proximité à l’endroit de ces « hommes de Dieu ». La femme dont parle le livre des Rois a agi avec foi et amour gratuit, en pensant au bien matériel du prophète (manger, dormir, se reposer) et spirituel (une chambre bien préparer pour que le prophète puisse s’y retirer, prier, parler avec son Dieu, se ressourcer pour pouvoir nourrir le peuple). Combien de fois nous souvenons-nous de ce deuxième aspect dans notre vie ? Ne nous arrive-t-il pas que quand quelqu’un nous arrête, nous pensons directement aux choses matérielles qu’il pourrait nous demander ? Combien de fois nous préoccupons-nous de la santé spirituelle des ministres de Dieu et des responsables de nos communautés ? La récompense de cette femme qui a eu cette disposition et cette intuition dépasse de loin ce qu’elle en attendait.

Voilà une des clés de la compréhension du récit évangélique que nous méditons en ce dimanche. La relation juste que nous devons avoir par rapport à nos familles, nos préoccupations quotidiennes doivent tourner autour d’un noyau : la sequela Christi. Jésus est/doit être le centre de notre vie chrétienne. Cette n’est pas exempte des incompréhensions et oppositions, comme le voit Matthieu qui écrit alors que les persécutions font des victimes et des exils parmi les chrétiens. Ceux-ci vivent déjà dans leur chair la vie de leur Maître. En effet, quiconque les accueille, les écoute, les persécute,… le fait à Jésus même.

Prions les uns pour les autres afin que nous puissions vivre pleinement notre vie de chrétiens, nonobstant les difficultés et les oppositions que cela pourrait susciter.


Voulez-vous soumettre un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Quelques données (Diocèse Ngozi)

Ici, données sur le Diocèse de Ngozi

Eglise Cathédrale de Ngozi

%d blogueurs aiment cette page :