Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Méditations » Homélies

Archives de Catégorie: Homélies

Tuzozukira ubundi buzima, buninahaye kubw’ukudahemuka kw’uwo twamye twizeye.

IMG_20170723_114654Bavukanyi,
Uyu musi turasubiriye gukorana kuko twemera Kristu yapfuye akazuka. Ntawobikeka, abaje ng’aha, turemera kandi turemeza izuka. Nka ko nyene, abantu bose ntibemera izuka. Hari abazindutse biryamiye, ngo baruhuke, abandi bazinduka muri sport mu kurindira ko haca ngo baje aho abandi bagabo bari. Twebwe turi aha uyu musi tuje gusaba ngo Umukama adukize ibiduhanamiye vyose, tubone gutekana ku mutima no ku mubiri, ngo dushobore gushira mu ngiro ivyo Imana idushakako. Twebwe turi aha, nizeye ko twemera izuka. Hasigaye ko dusaba Umukama ngo adukomereze ukwo kwemera kuko gushobora kugira ibikubangamira, nk’uko twayumvise mu gisomwa ca mbere. Nk’abo twumvise bavyifashemwo neza, dutumiriwe kwumira kw’ibanga kuko hari ico twizigiye: ubuzima buzokurikira. Ngo « uheza kugoka ibigori bikera ». Ngo « hakuramba worangwa ».

Bavukanyi, iri jambo twumvise ntiryamye ryemerwa gutya muri Israeli. Abatwandikiye iki gitabu twakuyemwo igisomwa ca mbere, mu kinjana ca kabiri imbere y’uko Yezu Kristu avuka bari bamaze gutegera ko umuntu adapfa ngo ahere. Ko Imana ishobora kumusubiza ubuzima, umutima n’umubiri, igihe yoba yamye ayizigiye.

Nkako nyene, iryo jambo baritegereye rivuye kure kuko si irya vuba kuko n’Umuhanuzi Ezekiyeki yari yarabihanuye mu kigabane ca 37 aho yerekwa amagufa yuzuye akabande, atagira inyama, ata buzima afise, ariko ububasha bw’Imana bukayasubiza ubuzima. Noneho n’umwanditsi w’izabuli ya 16,10 arabivumera ati: « na none ntiworeka umusuku wawe ngo apfe rubi, ahereze mu cobo ».

None iryo zuka twebwe turitegera dute? Ubwo ntitwiyumvira nk’aba Basadusayo begereye Yezu, ubutigu bugeze kuko (suite…)

Ugusaba ni uguhozako ngo dushobore kwinjira mu ntumbero Imana ishaka.

HomélieBavukanyi, uyu musi dusenga dusaba Umukama ngo atwigishe gusaba, kandi duhozako kandi tutarambirwa. Kuva aho ama téléphones akwiragiriye mu bantu hamwe n’ubundi buryo nk’ubwo bunyarutsa uguhanahana amakuru, hari vyinshi vyiza vyahindutse. Ariko kandi hari n’ibindi bitari bike vyatanguye kutugora. Uyu musi turashobora kubona ko bitugora gutenyenya na bukebuke. Ariko kandi twokwibaza no ku vyo dusaba, kuvyo tuba twiteze ko Imana itugirira canke abo dusangiye ibi canke biriya.

Ugusaba ni uguhozako

« Amaboko yiwe araguma gushika izuba rirenge »(igisomwa ca mbere). Nk’uko twavyumvise, ngo Musa ntiyigeze arambirwa, ahubwo batevye bamushigikira kuko bamugumye hafi. Ng’uwo rero amaze umusi wose asabira igihugu c’Imana. Ni navyo twumvise mu Nkuru Nziza aho urya mupfakazi atahengeshanije gutakamba asaba ngo bamutunganirize.

Iri jambo ridufashe iki mu buzima?
1. Twumvise ko Musa yihebeye ico gikorwa c’ugusaba n’ugusabira abana b’Israeli ngo baronke ubwigengé batekane, bishire bizane, bikureko abashaka kubakandamiza. Ukwo nakwo kwari ukuronka aho baba ngo bubahwe, bo n’amatungo yabo, babanje kwirukana abanyakabi, abapagani (abatamenye Imana, Abamaleki). No mu Nkuru Nziza nyene uguhozako mu gusaba bije imbere.

Mbega twebwe twitangira gute abo tujejwe? Ni twaba turi abatware, umwe wese ku rwego rwiwe, ico gikorwa kiraturaza ishinga ngo (suite…)

La foi est une relation personnelle avec Jésus, nous fait passer de la guérison au salut. Rendons grâce pour ce don.

Universalité du salut en Jésus-Christ.
HomélieL’Evangile de Saint Luc qui nous accompagne le long de cette année liturgique nous rappelle constamment le caractère universel et universaliste du salut en Jésus-Christ. Au moment où nos communautés nationales, régionales, nos familles, et différents groupements risquent de nous enfermer sur nous-mêmes, Luc nous ouvre l’esprit, lui qui aurait vécu dans une société multi-ethnique et multiculturelle. Il nous montre un Jésus qui ne fanatise pas avec le racisme, les divisions de toutes considérations. En effet, Jésus se rend à Jérusalem en traversant la Samarie, province méprisée et excommuniée par les habitants de Jérusalem (Voir Jean 4,9).

Après 722 av.J.C, la Samarie avait été repeuplée d’un ramassis d’esclaves : des populations de toutes origines, un mélanges de races, cultures, croyances religieuses et peut-être des incroyants. Des hérétiques ! Ne vous rappelez-vous pas que même les apôtres de Jésus voulaient faire descendre du feu sur les Samaritains ? N’étaient-ils même choqués de trouver Jésus en train de parler avec la samaritaine ? La largeur de vue de Jésus doit nous mettre en question. N’y a t-il pas en nous des préjugés du genre ? Des catégories et groupes de gens, des gens de certains milieux, certains … (complétez vous-mêmes!) que nous avons déjà jugés et classés ?

Contre nos préjugés et classifications

naaman

Dans la première lecture, le Général Naaman est contraint à se dépouiller de sa noblesse pour obéir aux paroles du prophète Elisée. Quelle humilité n’a-t-il pas fallu à ce Général syrien pour aller trouver le prophète alors les Syriens et les Hébreux étaient en guerre ? En plus, la cure de guérison prescrite par le prophète lui paraissait peu sérieuse : se plonger sept fois de suite dans le Jourdain. Dépassant ses préjugés, il s’exécuta et fut guéri. Reconnaissant alors la puissance du Dieu d’Israël qui éclipse tous les dieux qu’il avait jusque-là honorés, il emporte de la terre de Palestine pour construire en son pays un autel au Seigneur. Nous qui sommes attachés à ce que quelqu’un a été dans le passé (il m’a insulté, sa famille, son ethnie… nous a fait tant de mal dans le passé, etc.), serions-nous capables de faire comme ce Général qui va se faire soigner chez les ennemis ? C’est grâce à cette humilité/humiliation qu’il découvre la miséricorde de Dieu et reconnaît la grandeur du Dieu d’Israël, bien qu’il soit étranger. La foi exige un dépouillement continuel de soi, de ses préjugés et de son orgueil.

Nous devrions tirer des leçons de ce qui précède. Que ce soit seulement un Samaritain qui accède au salut en revenant dire merci, que ce soit un général de l’armée d’un pays en conflit avec Israël (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :