Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Méditations » Homélies

Archives de Catégorie: Homélies

L’appel universel au salut inspire la confiance et l’engagement responsable et courageux pour entrer par la porte étroite. C’est une urgence de changer de mentalité et d’entrer dans la logique du Royaume.

« Dieu notre Sauveur veut que tous les hommes soient sauvés» (1 Tm 2,4).

chemin-croix« Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite… Beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas » Je cite aussi ce que dit Jésus sur le même sujet, en Matthieu 7 : « Entrez par la porte étroite. Large et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il y en a beaucoup qui s’y engagent. Mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie, il en est peu qui le trouvent. » Nous connaissons tous ces paroles. Le Salut, serait-ce une question de chiffres ? Nous aussi, nous posons à Jésus la même question que la personne de cet Évangile. Nous voudrions savoir qui va être sauvé. Si cette préoccupation était du temps de Jésus, on ne peut pas dire que notre temps n’en soit pas concerné. La tentation de réserver des places aux paradis existe bel et bien, pour nous, pour les nôtres,… Qu’avons-nous à l’esprit chaque fois que nous divisons le monde, nos sociétés en deux: le « NOUS » identifié évidemment à ceux qui font le bien, les nôtres qui ont des qualités, et « LES AUTRES » qui ne font que se tromper,… N’est-ce pas un mode de se réserver des postes aux premiers rangs du paradis? Nous voudrions être rassurés sur nos chances à gagner la vie éternelle car la perspective d’être perdu à tout jamais est vraiment effrayante. Comme il serait affreux de vivre un bonheur, loin de nos familiers, de nos amis les plus chers mais qui (suite…)

Soyons des témoins et vivons cette foi qui se transmet de personne à personne, comme une flamme s’allume à une autre flamme

La liquidation des témoins gênants est une pratique fort ancienne comme l’atteste la première lecture. Parce qu’il a dénoncé les alliances néfastes contractées par Jérusalem, autour des années 588, quand le roi de Babylone assiégea Jérusalem et que l’armée égyptienne tenta de secourir en vain les Judéens. Jérémie est accusé de trahison et est jeté dans une citerne remplie de boue. L’évangile de Saint Luc nous présente Jésus comme un nouveau Jérémie: un prophète repoussé par ceux-là même à qui il vient annoncer le salut. En effet, comme celle de Jérémie, la Parole de Jésus divise et suscite des oppositions. L’évangile provoque des ruptures à l’intérieur même des familles parce qu’il vise à instaurer une fraternité universelle qui ne coïncide pas, comme telle, avec les liens de parenté. Signe de contradiction, Jésus lui-même a payé de sa vie le conflit que s prédication avait ouvert avec les gardiens de l’ordre établi.

Aujourd’hui le Seigneur nous rappelle

(suite…)

Il cristianesimo non si coniuga con la cupidigia. Non bisogna confondere il necessario e l’essenziale.

«Fa’ che operando con le nostre forze a sottomettere la terra non ci lasciamo dominare dalla cupidigia e dall’egoismo, ma cerchiamo sempre ciò che vale davanti a te». E, infatti, è privo di ogni sapienza pensare di portare con sé i propri beni anche dopo la morte. Qoelet afferma che è vanità e grande sventura pensare a lavorare e darsi da fare come se i propri beni non dovessero essere lasciati ad altri (prima lettura).

« In una stanza di un altissimo palazzo, un pubblicista sta pensando quale desiderio non è stato ancora inventato », recita una certa poesia.
Siamo assaliti da coloro che ci propongono investimenti fruttuosi, rendite vantaggiose, soluzioni quasi miracolose… Siamo continuamente spinti a comprare, a non lasciarci sfuggire le occasioni, a differenziare il nostro «portafoglio», ad accumulare beni «di rifugio»… Così il vangelo di oggi ci sembra appartenere a un altro mondo, a una cultura passata, sepolta da secoli. È possibile considerare la cupidigia veramente un pericolo? È opportuno controllare costantemente se stessi per non cadere vittime di questo bisogno insaziabile di accumulare, di aggiungere proprietà su proprietà, di attorniarsi di beni di consumo di ogni genere.

(suite…)
%d blogueurs aiment cette page :