Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Parole de Dieu (en Kirundi)

Archives de Catégorie: Parole de Dieu (en Kirundi)

Mes Photos sur Flickr

Mw’ibatisimu ya Yezu muri Yordani, ijuru n’isi bisubira kwunga ubucuti, twese tugasubizwa iteka twari twambuwe n’igicumuro.


Bavukanyi, uyu musi duhimbaje Ibatisimu y’Umukama, Umusi mukuru usozera igihe ca Noheli, ariko ugaca utubera intângo y’ukugenda kuba mu vyo twungutse muri uru rukurikirane rw’imisi mikuru ya Noheli.

1. Amahoro ni ingabirano ya Noheli.

Ingabirano rero ihambaye turonka mu misi mikuru ya Noheli, ni ya mahoro twaririmba tuvuga duti: « Gloria, Imana ininahazwe mw’ijuru, kw’isi naho haze amahoro, ku bantu Imana ikunda bakayikundira ». None iyo ngabirano twarayakiriye? Turemesha ayo mahoro gute mu ngo zacu, mu mibano yacu, ku kazi aho dukorera….? Abarundi bati: « Iyija kurisha ihera ku nama ». Ntihararengerana rero, umwe wese arabe ingingo yigiriye y’ukuremesha amahoro ; ataco ariyemeza naho, ntave ng’aha ataco yibwiye ngo abe umunyamahoro aho abaye, aho akorera,….

Baptême du SgrUyu musi rero, Yezu atugiye imbere, aramanutse muri Yordani, rwa rûzi ba Sêkúru bajabuka ngo bashobore gushika mu gihugu c’isezerano, igihugu c’amata n’ubuki, igihugu c’amahoro, bavuye mu buja mu Misiri, mu gihugu carangwa n’ukubahonyangira agateka, abāhó bacinyiza ab’Imana. None ubwo twesse turiteguriye kujabukana na Musa mushasha, (ashira amakanda yiwe mu makanda ya Yozuwe yajabukanye Yordani igihugu c’Imana) we Ndongozi y’ukwemera kwacu?

Twumvise ko Yezu yaje guhabwa ibatisimu hamwe n’abandi banyakabi bose: mbega nawe yari umunyakabi? Haba namba. Mbere twimvise ko (suite…)

«Ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence»

IMG_20171231_144240Aujourd’hui, contemplons, comme continuation du Mystère de l’Incarnation, l’insertion du Fils de Dieu dans la communauté humaine par excellence, la famille et l’éducation progressive de Jésus par Joseph et Marie. Comme dit l’Évangile, « Jésus progressait en sagesse, en statut et en grâce devant Dieu et devant les hommes» (Lc 2,52). Le livre de Siracide, nous rappelle que « Car le Seigneur glorifie le père dans ses enfants, il fortifie le droit de la mère sur ses fils » (Si 3,2). Jésus a douze ans et manifeste la bonne éducation reçue dans la maison de Nazareth. La sagesse qui montre, sans aucun doute, l’action de l’Esprit Saint, mais aussi l’indéniable bon savoir éducateur de Joseph et Marie. L’angoisse de Marie et Joseph met en évidence leur empressement à éduquer Jésus et leur présence affectueuse.

Il n’est pas nécessaire de faire de grands raisonnements pour voir qu’aujourd’hui, plus que jamais, il est nécessaire que la famille assume avec force la mission éducatrice que Dieu lui a confiée. Les pères et mères chrétiens doivent éduquer depuis le Christ, source de sagesse et de connaissance. On peut difficilement trouver un remède aux défaillances de l’éducation au foyer. Tout ce qui ne s’apprend pas dans la maison ne s’apprend pas dehors, si ce n’est avec grande difficulté. Jésus vivait dans la maison de Nazareth en apprenant naturellement à être vertueux comme l’étaient constamment Joseph et Marie : esprit de service envers Dieu et envers les hommes, la pitié, l’amour du travail bien fait, la sollicitude des uns pour les autres, la délicatesse, le respect, l’horreur du péché… Les enfants, pour grandir comme des chrétiens, ont besoin de témoignages, et si ceux-ci viennent des parents.

Il est nécessaire que nous allions tous chercher aujourd’hui la sagesse du Christ (suite…)

L’Avent : un temps favorable pour discerner afin d’accueillir Dieu dans notre histoire concrète.

Se préparer à la rencontrer le Seigneur au cœur de notre vie quotidienne.

Abbé Lambert RIYAZIMANAComme pour le 1er dimanche, non plus les lectures de ce deuxième dimanche de l’Avent ne focalisent notre attention sur la naissance de Jésus à laquelle nous devons nous préparer. On peut comprendre le pourquoi de cela quand on lit les collectes du missel romain : ‘‘Fais que notre engagement dans le monde ne soit pas pour nous obstacle dans le cheminement vers ton Fils’’ ou bien, dans la collecte alternative : ‘‘redresse tes sentiers dans nos cœurs et aplanis les montagnes de l’orgueil’’ (traduction libre du missel en Italien). Préparer Noël, c’est aussi ne pas fuir notre engagement dans la vie quotidienne, évidemment sans que cela puisse nous détourner de la vraie destination : la Communion avec le Christ, notre Sauveur. Ainsi, nous pourrons chanter à haute voix : « Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et pieds sur la terre, pour ceux qui s’efforcent d’accomplir sa volonté ».

Jésus, vrai homme, dans notre histoire événementielle réelle.

L’épisode de l’Evangile que nous lisons en ce deuxième dimanche nous porte chronologiquement au-delà de la naissance de Jésus. Nous nous trouvons au seuil du ministère public de Jésus, déjà adulte. Jean Baptiste parle de celui qui est prêt à se manifester aux foules et les exhorte à s’y préparer. Luc nous fournit beaucoup de références chronologiques, politiques, géographiques que nous pouvons retracer historiquement. Il nous parle des personnages de notoriété publique, mais aussi (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :