Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Parole de Dieu (en Kirundi) » Fêtes & Solennités

Archives de Catégorie: Fêtes & Solennités

Le Christ présenté au Temple est la Vraie Lumière du monde. Les Saints Syméon et Anne sont le modèle d’accueil de Dieu et de témoignage que vivent les Consacrés.

Patiri LambertoMesse aux chandelles, procession de la Chandeleur, la liturgie nous donne aujourd’hui d’acclamer, d’accueillir et d’adorer le Christ-Lumière.
A vrai dire un peu comme le phénomène d’extra-territorialité pour une ambassade en terre étrangère, nous vivons une sorte d’extra-temporalité liturgique où, en plein temps ordinaire, nous voici, pour un jour, revenu au temps de Noël – tout comme plus tard les fêtes de la Trinité, du Saint-Sacrement et du Sacré-Cœur marqueront, le temps ordinaire étant revenu, la véritable clôture du temps pascal. Accomplissement du temps de Noël qu’exprime l’évangile de la Présentation au Temple, notre fête se présente aussi comme une reprise de l’Avent avec la lecture du prophète Malachie qui nous prépare à la venue du « messager de l’Alliance » et comme une méditation du mystère pascal dans l’épître aux Hébreux (« ayant souffert jusqu’au bout l’épreuve de sa passion »), ce que signifie, à sa manière, la présence de cierges dans la liturgie de ce jour comme à la vigile pascale. Bref, c’est tout le mystère du salut et du temps que ressaisit notre fête. Explorons-en quelques richesses que décline le contenu de ses trois titres.

La « fête de la Sainte Rencontre »
Il s’agit bien, dans la maison de la Rencontre qu’est le Temple, d’une rencontre : celle de l’Ancienne Alliance avec la Nouvelle, de l’arbre avec son fruit, du Peuple avec son Dieu. L’expérience de la rencontre symbolise d’ailleurs bien celle de la vie spirituelle. La prière est une rencontre du Seigneur avec ce qu’elle comporte de désir, de présence mutuelle, d’étrangeté voire d’affrontement, d’émerveillement et de gratitude. La liturgie, elle-aussi, est une rencontre de l’assemblée avec son Dieu. La pensée et l’expérience de la foi enfin nous conduisent à la rencontre que sont le témoignage ou le dialogue avec l’autre, l’autre chrétien, l’autre croyant, l’autre encore plus autre. Ainsi, (suite…)

Pentecôte: l’Esprit Saint ouvre les frontières. 
Au fantasme de l’uniformité, l’unité dans la diversité.

Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent :
la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière.

A. Lambert

Le récit de la Pentecôte, dans le livre des Actes des Apôtres, fait d’abord un état d’un coup violent de vent. Ne fallait-il pas un souffle puissant pour secouer des esprits figés et délier les langues muettes ? Une pluie de feu n’était-elle pas nécessaire pour embraser ces disciples glacés par la peur ? Seul l’Esprit de Dieu pouvait faire sortir ces hommes traqués de leur refuge. L’énumération des 12 provinces de l’empire symbolise la mission universelle des apôtres, ce qui est aussi la véritable signification du prodige des langues. Loin d’enfermer, l’Esprit de Dieu ouvre ; il manifeste la générosité de Dieu dans la chatoyante diversité des dons. Au fantasme de l’uniformité obligatoire (ce qui demeure une obsession pour certains), illustré par la tour de Babel, le souffle Créateur de la Pentecôte oppose une unité à construire dans le respect des différences, par le dialogue et la réconciliation. Quand cela se passe-t-il ? L’Evangéliste Jean nous répond : le premier jour de la semaine. Avec l’Esprit que Dieu donne, une nouvelle création voit le jour. C’est une nouvelle Genèse. « Le premier jour de la semaine » : nous sommes loin de la pesante obligation de la messe dominicale qui est perçue par certains sous l’aspect juridique. Il s’agit d’une nécessité vitale : Dieu nous recrée par son souffle ! A la première création, « Dieu souffla dans les narines de l’homme un souffle de vie »(Gn2,7). A la dernière création, il est dit : « Souffle sur ces ossements desséchés et ils vivront »(Ez 37,9). De nos jours, le Souffle de Dieu est toujours à l’œuvre.

… ils se trouvaient réunis tous ensemble.

Esprit-SaintLe jour de la Pentecôte, l’Esprit Saint descendit avec puissance sur les Apôtres et la mission de l’Eglise dans le monde commença. Jésus avait lui-même préparé les apôtres à cette mission en leur apparaissant plusieurs fois après sa résurrection (cf. Ac 1, 3). Avant son ascension à la droite du Père, il leur donna l’ordre de « ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre ce que le Père avait promis » (cf. Ac 1, 4-5). Il leur demanda de demeurer ensemble pour se préparer à recevoir le don de l’Esprit Saint. C’est alors qu’ils se réunirent en prière avec Marie au Cénacle, dans l’attente de l’événement promis.
Demeurer ensemble dans la prière, être dans la concorde, fut la condition posée par (suite…)

YOZEFU MWERANDA, Umukunzi wa Bikira Mariya

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kimwe bintu bibabaza cane umuntu, ni ukudashobora kuronsa ivyiza uwo ukunda kandi ujejwe kwitwararika. Bigera ku bavyeyi, ba serugo, ba inarugo, bikabábabaza iyo badashoboye gutunga n’ugutunganiriza umuryāngo.

Mwibaze bamwe: Umuvyeyi aba asigaranye irihe teka iyo adashoboye nk’ukugaburira abo ashinzwe?

Ibi tubizirikane twiyumvira Yozefu Mweranda, igihe yashika i Betlehemu, ari kumwe n’Umukunzi wiwe agira yibaruke, akabura aho uwo Muvyeyi atabârukira. Yashoboye kuronka mu ruhôngore gusa kugira ngo uwo Muvyeyi ahibarukire umwana atari n’uwiwe, umwana w’íntīzo, nyenéwe yashobora kuza gutora umwanya uwari wo wose! Yabwirizwa gusanga n’imiburiburi akomeye, atagwaye umusonga watewe n’imbeho y’ukubura utwo amwambika, akariro amucanira, utwo ahembuza Umuvyeyi (indeshi) ngo ntarye urubútiro….
Ikindi kinagoye gutegera: nyen’umwana ntibigeze bivuganira amaso mu yandi, ngo bagire ico basezeranye. Aho tubisanga hose, yabonekewe mu ndoto, ataco ari bubaze, ngo asobanukirwe nk’uko vyagenze kuri Mariya, Umukunzi wiwe. Muvyumva gute? Ntivyoroshe pe!

None yavyifashemwo gute?
Nibwiye nti hari ikintu gihambaye yari yarategereye: ko inzu, umuryāngo, ukubaho neza… atari ubwa mbere ba mbere « ahantu canke ibintu », ariko ari « abantu » ukunda,

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :