Évangéliser les aréopages contemporains

Le Blog et l’Admin.

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le fardeau, je vous procurerai le repos »

L’annonce d’un roi ou d’un dirigeant humble et pacifique que nous avons écouté dans la parole de Dieu de ce jour est aujourd’hui encore tellement contraire aux mentalités dominantes que seul les « tout-petits » peuvent la comprendre, « ceux à qui Dieu veut bien le révéler ». Leur cœur est bien libre de toute cupidité, prétentions humaines, puisqu’ils sont sans mérites. Matthieu affirme alors que c’est à ceux-là que s’adresse l’appel de Jésus, lui qui est « doux et humble de cœur » et qui récuse toute velléité de puissance. Jésus inaugure donc, avec sa venue, une nouvelle mentalité de voir les choses. Il nous en donne lui-même l’exemple.

L’expression « en ce temps-là » est une formule habituelle du lectionnaire et qui n’est pas souvent comprise dans le texte original. Pour cette occasion, on le trouve bel et bien dans le texte de Matthieu. Quel est alors ce temps? Au parcours de ce qui est rapporté par le chapitre 11 et qui précède cet épisode, il s’agit d’un temps dramatique d’incompréhensions et d’échecs. Aujourd’hui, il nous invite à savoir vivre la spiritualité de l’échec. En effet, Matthieu parle du doute de Jean Baptiste qui croupit dans la prison de Machéronte et qui envoie ses disciples à Jésus pour qu’ils s’assurent si c’est vraiment lui le libérateur attendu, et par conséquent, (suite…)

Umushaha Mweranda wa Yezu: « Ni muze mwebwe mwese murushe, nzobaruhurira »

divine-misericordeBavukanyi,
Uyu musi turiko duhimbaza umusi mukuru cane w’Umushaha Mweranda wa Yezu, ukaba n’umusi mpuzamakundu w’ugusabira ubweranda abasaserdoti basanzwe badushikiriza ivyiza vy’Imana, mu nyigisho, ariko cane cane muri ya masakramentu adudubiza ava mu mushaha wasogoswe wa Yezu, umwe wavamwo amazi n’amaraso bitumenyesha ubuzima bw’Imana iduha ataco yisigarije. Mu bisanzwe, uyu musi uhimbazwa ku musi wa gatanu ukurikira uw’Imana kuva duhimbaje Isakramentu Ryeranda. Hano iwacu i Burundi, Abepiskopi bashimye ko tuwuhimbaza ku musi w’Imana kugira abakristu baronke akaryo keza ko kuwuhimbaza batabangikanije.

Uyu musi rero ni uwacu, aho Umukama atwereka urukundo adufitiye nk’uko twagiye turavyumva mu bisomwa vyeranda vy’uyu musi. Twumvise ingene ijambo ry’urukundo ryagiye riragaruka. No mu Nkuru Nziza, ni ryo Yezu yagarutseko mu yandi majambo, atwereka umwitwarariko adufitiye, ati : ni muze mwebwe mwese murushe kandi muremerewe, nzobaruhurira, muheze muronke akoyoko k’imitima yanyu. None ubwo iryo jambo riratwerekeye? Ni twaba tubona tutarushe cane, ubwo abarushe canke baruhijwe bari aho mbaye canke aho nkorera, (suite…)

Ubutatu Bweranda: « Nkako nyene, Imana yarakunze isi, gushika itange Umwana wayo w’ikinege »

« Kw’izina rya Data, na Mwana, na Mutima Mweranda »

« Nkako nyene, Imana yarakunze isi, gushika itange Umwana wayo w’ikinege »

TRINITEBavukanyi,
Uyu musi turakoranye kw’izina rya Data, na Mwana na Mutima Mweranda, twebwe duhuzwa n’Imana muryango wa Data na Mwana na Mutima Mweranda, bagize Umwe n’aho ari Batatu, urukundo rubaranga rukabagira Umwe. Twakoranye rero ngo twinovore urwo rukundo, cane cane uyu musi, ngo tururahureko, maze abe ari rwo rwama ruturanga. Iyo Mana yadukunze ni yo sôko ry’imigisha, sôko ry’urukundo n’isangiramutima, sôko ry’urukundo rwuzuye imbabazi n’ubuntu, ntikaza ishavu, ni ikigongwe cinshi, ikazira guhemuka, nk’uko twavyumvise mu gisomwa ca mbere. None rero, « muragahorane inema y’Umukama wacu Yezu Kristu, urukundo rw’Imana, mwuzure Mutima Mweranda ». Ni yo ndamutso twumvise Pawulo Mweranda akoresha mu kuramutsa Abanyakorenti. Ni muze natwe itwinjize mu kinyegezwa c’Ubutatu Bweranda.

None ico kinyegezwa tugitegere dute? Mbega birashoboka ko tugitegera? Duhere he? Tugarukire he? Mbega Ijambo ry’Imana twumvise hari ico ryodufasha? Reka tugerageze turabe, tumve!

« Nkako nyene, Imana yarakunze isi, gushika itange Umwana wayo w’ikinege »

Ng’iryo ijambo nshimye gufatirako ngo rituje imbere mu kugerageza gutegera ivy’Ubutatu Bweranda. Nibwiye nti ikinyegezwa c’Ubutatu Bweranda, si ikibazo c’akamenamutwe (casse-tête), (suite…)

Sinogenda ntashimye

Ndarengutse, ntuma

UMVIRIZA. RIRIMBA

Prier l’Office divin

%d blogueurs aiment cette page :