Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Posts tagged 'Avent'

Archives de Tag: Avent

Le temps de l’Avent: accueil de  » Dieu qui est, qui était et qui vient » dans notre vie quotidienne.

Jésus vient
A LambertLe premier mot de l’Evangile de ce 1er Dimanche de l’Avent indique la direction à prendre : » à l’avènement du Fils de l’homme ». Quelqu’un va venir : c’est l’Adventum, l’AVENT.  Jésus ne se présente pas comme un ‘‘homme du passé’’, mais comme un ‘‘homme du futur’’. Il parle de sa venue comme un événement qui va arriver. La fête de Noël que nous préparons n’est pas une manière de faire semblant, comme si nous jouions un spectacle en attendant quelqu’un qui est déjà venu et dont nous évoquons avec nostalgie une vieille histoire merveilleuse. Redisons-le à nous-mêmes : Jésus vient.

Au lieu de l’activisme; une vie quotidienne sereine,  non agitée.
La première lecture peut nous aider à orienter notre effort : « Venez, famille de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur ». Quelle est la lumière qui nous guide dans notre vie quotidienne? Celle des spots publicitaires ? des flash-infos? des devantures ruisselantes des magasins ? Réussissons-nous à prendre de la distance par rapport à ces multiples sollicitations extérieures ? Gardons-nous notre liberté intérieure ou sommes-nous prisonniers de notre société de consommation qui érige le bien-être et la jouissance en valeurs suprêmes ? 
Alors que la tradition a toujours reproché d’immoralité les contemporains de Noé, Jésus n’en parle même pas aujourd’hui. L’erreur est (suite…)

Ubushikiro: « Ng’uyo Yezu araje. Musanganire. »

Ico ari co igihe c’Ubushikiro

Joannes Claudius MANARIYO

Muri Ekleziya Gatolika ikurikiza imigirwa y’Abanyaroma (Église Catholique Romaine), ni ikiringo kimara indwi zine, cugurura, uko umwaka utashe, urukurikirane rw’ukuntu bahimbaza ikinyegezwa ca Kristu. Muri Ekleziya Gatolika ikurikiza imigirwa yarazwe n’umweranda Ambruwaze (Église Catholique de rite ambroisien), ico kiringo kimara indwi zitandatu. Nk’uko n’ibindi biringo bisanzwe bifise umusi mukuru bigenda bitwerekezako, n’ikiringo c’Ubushikiro kirafise uwo kitwerekezako : kitwerekeza ku musi mukuru wa Noheli, ari wo musi mukuru w’ivuka rya Yezu Kristu. Uwo musi mukuru (Noheli), twovuga ko watanguye guhimbazwa mu gice ca mbere c’ikinjana ca kane inyuma y’ivuka rya Yezu Kristu. Ariko mu kinjana ca gatandatu, ni ho hashirwaho ikiringo c’ukuwitegurira, ubwa mbere ntacari kihari. Muri ico kiringo rero bǎrisonzesha bakongera bakibabaza. Ico kiringo kimaze kujaho, mu nyuma cafashe intumbero ya Liturujiya.

Ukuntu ico kiringo catanguye gushirwaho

Ico kiringo nticamye kiringanijwe muri Ekleziya. Catanguye guhimbazwa mu kinjana ca gatanu. Umwepiskopi Perpet w’i Tours twovuga ko ari we yatanguje ihimbazwa ry’ico kiringo. Mw’ikete yanditse yasavye abakristu ko kuva ku musi mukuru w’umweranda Maritino w’i Tours (uhimbazwa itariki 11 Munyonyo) gushika ku musi mukuru wa Noheli, boza barisonzesha gatatu mu ndwi. Hari abaciye batangura kwita ico kiringo « Ikarema y’Umweranda Maritino ». ivyo rero vyagirwa muri Diyoseze ya Tours gusa. Mu nyuma, mu mwaka w’ 581 harabaye Inama nkuru y’Ekleziya (yabereye i Mâcon). Muri iyo nama baciye basaba ko ivyo vyagirwa muri diyoseze ya Tours vyogirwa mu Bufaransa bwose. Mu myaka ya kurikiye, Ekleziya yose yanduruka irafata iyo ntumbero. Ekleziya Gatolika rero imaze gufata iyo ntumbero, yashimye ko ico kiringo coza kiramara indwi zine imbere y’umusi mukuru wa Noheli. Yarahejeje iratanga n’izindi ntumbero z’ukuntu abakristu bokwifata. Ntikivuga ngo bisonzeshe gatatu mu ndwi canke kangahe, ariko umwe wese yoshobora (suite…)

Soyons toujours dans la joie. Le Seigneur vient. A nous de le reconnaitre au milieu de nous.

Abbé Lambert RIYAZIMANA« Je tressaille de joie dans le Seigneur ». A cette exclamation du prophète répond le cri du cœur de l’apôtre Paul : « Frères, soyez toujours dans la joie ». A l’approche des Fêtes de Noël, c’est en effet la joie qui imprègne les lectures de ce 3ème dimanche. L’invitation pressante à la joie, a donné le nom à la Messe de ce troisième dimanche de l’Avent : « Gaudete », c’est-à-dire réjouissez-vous. Cette joie prend sa source dans la Bonne Nouvelle annoncée aux pauvres : celui que Dieu a consacré par l’Onction – le Christ- est envoyé non pour dominer les nations, mais guérir les cœurs meurtris et libérer les captifs. Il nous appartient aujourd’hui de le reconnaître face aux nombreux prétendants qui se bousculent à la foire aux hommes providentiels et aux guides inspirés. A la suite de Jean le Baptiste, les chrétiens doivent rendre témoignage à la lumière qui apporte au monde la joie, la vraie, qui vient de Dieu.

gaudeteQuelle est la cause de cette joie ? « Le Seigneur est proche ». Nous n’attendons pas un Dieu lointain dont la venue serait encore hypothétique, un Messie annoncé pour un temps reculé : non, notre joie est toute entière dans la paisible certitude de la présence au milieu de nous de celui qui est venu dans l’humilité de la crèche, qui viendra dans la gloire au dernier Jour, (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :