Évangéliser les aréopages contemporains

Accueil » Posts tagged 'service'

Archives de Tag: service

Choisir Dieu dans le service aux plus petits: « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous»

HomélieComme n’importe quelle personne, le chrétien vit dans un monde où l’importance d’une personne se mesure souvent par rapport à sa capacité à se soumettre les autres ou à se soumettre à eux. La liturgie de ce 25ème dimanche du temps ordinaire nous invite à réfléchir sur une des prises de position radicale de l’Evangile : celui qui veut rechercher la justice et la paix doit se convertir à cette logique, qui est celle du service aux autres, aux plus petits au lieu de se faire servir. On est capable de servir les plus petits si et seulement si on est capable de s’abaisser jusqu’à leur niveau.

Le commentaire le plus efficace et éloquent au passage évangélique que nous lisons ce jour se trouve dans les mots de la 2ème lecture. L’exorde du passage sélectionné par la liturgie est plus qu’éloquente : « la jalousie et les rivalités mènent au désordre et à toutes sortes d’actions malfaisantes ». Lire parallèlement l’Evangile et le passage de Saint Jacques nous permet de réfléchir un peu sur la vie de la communauté chrétienne primitive et les relations qui existaient en son sein.

Avant tout, nous nous rendons compte que l’Eglise a eu et a les mêmes problèmes. Si Saint Jacques s’adresse à ses destinataires avec des mots si clairs et tranchants, c’est parce qu’il existait des problèmes,

(suite…)

En célébrant l’Assomption de la Vierge Marie, méditons sur la continuité entre l’humble service au prochain et l’éternité.

L’Assomption de Marie dans la joie du ciel nous montre le but de notre pèlerinage terrestre. Le chemin pour y parvenir, c’est Jésus lui même qui nous le montre. Marie n’a pas suivi d’autre chemin. Elle a été la servante du Seigneur; et aujourd’hui, elle nous dit: « Faites tout ce qu’il vous dira». Cette fête de l’Assomption de la Vierge Marie doit raviver notre foi, notre lien profond avec Jésus Christ, notre désir de le suivre sur le chemin vers la Maison du Père. En ce jour, nous te prions Seigneur : accorde-nous par l’intercession de Marie élevée au ciel de parvenir à la gloire de la résurrection !

Dans la première lecture, le voyant de Pathmos (que la Tradition identifie à l’Apôtre Jean) qui a écrit ce récit voit deux grands signes dans le ciel : la femme et le dragon. Ces signes ont une signification. Cette femme représente l’Eglise. Le dragon signifie le pouvoir oppresseur et persécuteur. En effet, au moment où ce texte de l’Apocalypse a été écrit, (suite…)

Jeudi Saint: Illuminé(e)s par la foi pour une culture d’amour qui se réalise dans le service du prochain.

Dieu nous libère du péché en convertissant notre cœur

A LambertDu retour de l’exil en Babylone, le peuple d’Israël devait expérimenter une expérience dure. Même s’ils étaient libérés de l’esclavage d’un peuple étranger, ils n’étaient pas encore totalement libres des chaines de l’injustice, de la corruption, et surtout, la pauvreté qui dérivait du fait qu’ils avaient été absents au pays pour longtemps. Il fallait tout reconstruire et en cela, des difficultés, aussi compréhensibles, ne manquaient pas. Les pays qui sortent des crises et guerres en ont l’expérience. C’est dans cette perspective que le Seigneur leur promet une libération totale.

En effet, ce ne sont pas les structures qui changent la situation, elles ne sont qu’un premier pas. La libération que leur promet le Seigneur s’enracinera dans le cœur des personnes qui doivent faire fonctionner ces structures. Il ne s’agit donc pas de changer de régimes, de structures sociales, politiques, ecclésiastiques même, mais de changer le cœur des hommes et femmes de notre temps. Il s’agit de s’inscrire dans une (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :